Les castings pour le spectacle au fil du temps démarrent

Hérouville-Saint-Clair - Publié le 07/04/2016

Les deux ateliers danse et spectacle réunis, travaillent ensemble pour les préparatifs du prochain spectacle produit par la Ville, en rapport avec l'Histoire normande. Zed Dancer a déjà créé l'événement par sa présence et son professionnalisme sur ces ateliers de casting.

Les deux ateliers danse et spectacle réunis, travaillent ensemble pour les préparatifs du prochain spectacle produit par la Ville, en rapport avec l'Histoire normande. Zed Dancer a déjà créé l'événement par sa présence et son professionnalisme sur ces ateliers de casting.

L'initiative

Cette année, ça démarre six mois plus tôt pour le spectacle de fin d'année, produit par la Ville et mis en place par le Carré bleu. La première étape consiste à recruter les comédiens et les danseurs qui vont se produire dans Au fil du temps.

Deux ateliers, théâtre et chorégraphie, se tiennent durant les vacances scolaires, au Pôle animation et jeunesse (Paj). Le premier atelier se déroule avec treize comédiens qui ont déjà été castés, et vont commencer à faire des exercices « pour voir un peu la projection des personnages », souligne Raouf Brahmia, chef de projet Carré bleu.


Une partie des comédiens de l'an passé ont voulu poursuivre l'expérience, de Lamia à M. Verdier, ainsi que des nouveaux recrutés « par le bouche-à-oreille, ou par moi-même dans mes repérages ».

Zed Dancer, parrain et chorégraphe

Le second atelier sera encadré par Zed Dancer, pour la première fois chorégraphe de ce spectacle, tout en restant son prestigieux parrain : « Il va mettre en place le stage sur la première semaine, de mardi à vendredi. Là aussi, déjà treize danseurs castés, dont seulement six de l'an passé. Les nouveaux sont venus pour être avec Z Dancer, qui est très connu ! Il va devoir illustrer, en toute liberté de création, deux ou trois petites scènes en danse, avec notamment, la scène d'affrontement entre les Anglais et les Français ».

D'autres événements autour de la danse viendront ponctuer l'année jusqu'au jour de la représentation (une résidence au Sillon par exemple, en juin) pour permettre aux danseurs de pratiquer.

Après ces vacances, l'équipe aura une idée un peu plus précise de qui pourra faire quoi, à la fois en théâtre et en danse, et chacun saura avec qui il va travailler, et comment.

Par exemple, les treize danseurs vont être répartis dans différents rôles, comme les acteurs : « Moi, je serai sûr de mes comédiens, et lui, de ses danseurs. »

Cette année encore, le spectacle monte une marche en qualité, avec la présence de Zed Dancer et de la chanteuse Lina Doran.

La municipalité soutient toujours le projet. Nadège Simon, élue référente Carré Bleu en charge de la jeunesse, salue l'initiative de « commercer aussi tôt en mettant tous les moyens nécessaires pour que cela se déroule dans de bonnes conditions ».

Un lancement officiel du spectacle se fera après les vacances de Pâques, à l'occasion d'une conférence de presse.

Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville
Un Américain à Hérouville

Un Américain à Hérouville : les acteurs se dévoilent

Hérouville-Saint-Clair - 07 Septembre ouest france

La campagne de création du spectacle « Un Américain à Hérouville » a été officiellement lancée, samedi après-midi, en présence des élus.

La campagne de création du spectacle « Un Américain à Hérouville » a été officiellement lancée, samedi après-midi, en présence des élus.

L'initiative

Samedi après-midi, les protagonistes municipaux et les acteurs ont lancé officiellement la campagne de création de quatre mois qui aboutira à présenter, le 20 décembre, sur la scène du théâtre d'Hérouville, un spectacle Un Américain à Hérouville.

Dès le 19 septembre, les danseuses seront au travail, dans le sous-sol du Paj (Point d'accueil jeunes), pour créer les tableaux chorégraphiques qui viendront pimenter le spectacle de fin d'année, créé par Raouf Brahmia, chef de projet au Paje, et produit par la mairie.

Plusieurs équipes vont se mettre au travail : « Les semaines passent vite. Vous avez un sacré boulot à venir, mais pour la plupart, vous êtes habitués. Et je trouve intéressant de pouvoir associer les citoyens hérouvillais à cette aventure », soulignait Jean-Paul Lathière, maire adjoint en charge de la jeunesse et des sports.

Une famille ouverte

Le groupe au travail, issu du Carré bleu, équipe créative de jeunes hérouvillais attachée au Paje, est en perpétuel mouvement. Il vient encore de s'agrandir avec deux petits nouveaux : Charlotte, une danseuse, et Nathan, ayant un talent de styliste, et numéro 97 !

Le Carré bleu est une véritable famille, qui se veut ouverte et plurielle : « Ce sont des jeunes Hérouvillais issus de tous les quartiers. Il n'y a aucune sélection. Tout le monde peut s'inscrire, c'est gratuit, et aucune différence n'est faite, ni en fonction des quartiers, ni en fonction de la richesse », précisait Raouf Brahmia. Le spectacle, qui répond à une commande municipale dont la volonté est d'associer les Hérouvillais, met aussi à contribution des adultes, sur scène, venus rejoindre l'aventure avec plaisir. Ainsi, M. Verdier, professeur d'anglais au collège Saint-Michel, M. Leboeuf, président des anciens combattants, ou encore M. Fardao, papa de Valentin, un des jeunes du Carré bleu, et Raphaël Martin, agent d'accueil au Café des images et musicien.

« 36 comédiens, 4 musiciens, 18 danseuses, 20 chanteurs, 4 figurants accompagnés par une équipe de professionnels », a énuméré Raouf pour illustrer la taille de la distribution. Un Américain à Hérouville va rassembler 81 personnes sur scène.